Choses lues, choses vues
septembre 19, 2017

Jean-Baptiste Sécheret à la galerie Prodromus, Paris

Jean-Baptiste Sécheret, Le lac d'Orta, 2010, huile sur carton préparé, 18,8 x 24 cm Pour accompagner la parution d’un ouvrage consacré à une série de dessins exécutés en Grèce, en 1930, par le peintre et graveur français Jules Chadel (1870-1941) 1, récemment révélé par une exposition au musée d’Art Roger-Quilliot, à Clermont-Ferrand 2, la galerie Prodomus présente à Paris un ensemble d’œuvres…
août 21, 2017

A propos de l'exposition "Cézanne. Portraits" au Musée d'Orsay

Paul Cézanne, La Vieille au chapelet, 1895-1896, huile sur toile, 85 x 65 cm, Londres, The National Gallery. Cézanne a peint des portraits dès le début de sa carrière de peintre dans les années 1862-1864 avec plusieurs têtes d’homme et de femmes, et un premier autoportrait (on peut noter que son intérêt pour la nature morte apparaît un peu plus tard,…
août 09, 2017

Deux expositions Cézanne en Suisse

  Cézanne, Village des pêcheurs à L'Estaque, vers 1870 (ou avant), huile sur toile, 42 x 55 cm, collection privée Sans qu’aucun anniversaire n’en soit la cause, deux expositions consacrées à Cézanne ont lieu quasi simultanément en Suisse cet été : Paul Cézanne. Le Chant de la terre, à Martigny (Valais), à la Fondation Pierre Gianadda, du 16 juin au 19 novembre,…
Paul Cézanne
avril 15, 2015

Achille Emperaire, 1829-1898

in Paul Cézanne

by Paire alain

Un fusain d'Emperaire qu'on pourrait rapprocher de Maillol, format 23 x 29 cm, collection particulière (photo Xavier de Jauréguiberry). Achille Emperaire, vie minuscule. De dix années plus âgé que Cézanne, Jean Joseph Achille Emperaire était né à Aix-en-Provence, le 16 septembre 1829. Ses parents habitaient le n°49 de la rue d'Italie ; ce fut le lieu de sa naissance. Sa mère avait pour nom de jeune fille Françoise Emilie Elisabeth Aubert. Françoise Aubert naquit à Marseille le 28 avril 1796, elle mourra à l'âge de 44 ans. Elle appartenait à une famille de négociants marseillais ; on peut supposer qu'elle était…
février 26, 2015

Août 1961 : huit toiles de Cézanne volées au Pavillon de Vendôme d'Aix-en-Provence !

in Paul Cézanne

by Paire alain

Cézanne, Pyramide de crânes, huile sur toile, 39 x 46 cm (collection Feichenfeldt, Zurich). Peu de gens en ont conscience ou bien souvenir, presque personne n'en parle ... Les Aixois et les amateurs d'art ont préféré refouler des événements qui ne sont pas glorieux : l'été de 1961 fut pour l'oeuvre de Cézanne et pour le destin des musées d'Aix-en-Provence une saison dévastatrice ! En ce temps-là, Henry Mouret était maire d'Aix-en-Provence depuis 1945. Son conseiller municipal chargé de la culture, l'avocat Jacques Raffaelli voulait faire du Pavillon de Vendôme un pôle d'attraction majeur pour les touristes et le public…
février 08, 2015

Au Metropolitan Museum de New York, Hortense Fiquet, le modèle préféré de Cézanne

in Paul Cézanne

by Paire alain

  Madame Cézanne aux hortensias, 1885, crayon et aquarelle, 30,5 x 46 cm, collection privée. Paul Cézanne rencontra Hortense Fiquet à Paris, au début de l'année 1869. La jeune femme travaillait en tant que brocheuse dans un atelier de reliure. Elle était née dix-neuf ans plus tôt à Saligney, un village proche de Besançon. D'origine modeste, ses parents s'étaient établis à Paris en 1854 ; sa mère était décédée depuis 1867. Après la déclaration de guerre de juillet 1870, Hortense rejoignit Cézanne en septembre dans la maisonnette qu'il avait louée à l'Estaque, pour se cacher et ne pas devoir s'engager…
Jean Planque
janvier 25, 2010

La Fondation Jean Planque rejoint le musée Granet

in Jean Planque

by Paire alain

A deux reprises, en l'espace de dix ans, le musée Granet aura bénéficié de deux donations exceptionnelles qui l'ont hissé parmi les musées de province les mieux dotés pour ce qui concerne les années cinquante et soixante du vingtième siècle. En l'an 2000, un premier bienfaiteur qui préféra longtemps conserver l'anonymat, un enseignant et chercheur scientifique de haut niveau, par…
avril 07, 2013

Entretien avec Florian Rodari : Jean Planque et "Surgis de l'ombre"

in Jean Planque

by Paire alain

Alain Paire : Grâce au soutien de la Communauté du Pays d'Aix, en accord avec la Ville d'Aix-en-Provence et Bruno Ely, le directeur du musée Granet, mardi 21 mai 2013, tu auras la joie d'inaugurer dans la chapelle des Pénitents Blancs, les espaces permanents qui permettront de déployer l'essentiel de la collection Jean Planque. Un travail colossal s'accomplit, un calendrier…
mai 06, 2013

Florian Rodari : la Revue de Belles-Lettres, les éditions de La Dogana et la Fondation Jean Planque

in Jean Planque

by Paire alain

"Sur la pointe du Grand Canal de Venise, La Dogana". On trouvera sur ce lien, une actualisation de cet article. Entretien avec Florian Rodari, 15 novembre 2014 Son père, André Rodari était journaliste à la Tribune de Genève, il s'occupa longtemps de rubriques sportives et de chroniques judiciaires. Né en 1949, Florian partage son temps entre la Suisse et Paris. Son frère…
1994-2013, les expositions de la galerie
juin 21, 2015

Philippe Jaccottet / Alberto Giacometti

Montagne à Maloja, lithographie de Giacometti, 1957 Giorgio Morandi ou bien Anne-Marie Jaccottet, dans une moindre mesure Gérard de Palézieux, sont sans doute les artistes sur lesquels Philippe Jaccottet a…
juin 15, 2015

Dessins de Kamel Khélif

Exposition " Dessins de Kamel Khélif". Jusqu'au samedi 25 avril, ouvert du mardi au samedi de 14 h 30 à 18 h 30. Exposition programmée dans le cadre de la…
juin 14, 2015

Michel Houssin, foules en fugue, visages et paysages

Arles, dans l'atelier de Michel Houssin, dessin de la série "Passants", format 50 x 150 cm (photographies de Chris Chappey). Pour appréhender l'oeuvre graphique de Michel Houssin, on découvrira la…
mai 17, 2015

Jean-Claude Hesselbarth, 1925-2015, un peintre proche ami de Jaccottet

Jean-Claude Hesselbarth a quitté son épouse Liliane et ses amis le mercredi 13 mai 2015, il était âgé de 90 ans. Avec l'aide de Nicolas Raboud qui s'était chargé du…

Après le décès de Jean Amado survenu en octobre 1995,  dans le prolongement des expositions de 1997 qui réunissaient déja trois lieux - le Pavillon de Vendôme, la Cité du Livre et la Galerie du Cg 13 sur le Cours Mirabeau - il a paru indispensable de composer à propos de Jean Amado un nouveau Parcours d'art dans la ville d'Aix-en-Provence.

         

Des sculptures monumentales, des dessins et des bronzes sont réunis pour l'itinéraire de cette exposition en quatre volets qui permet de visiter des sites libres d'accés au public. Le Jardin du Jas de Bouffan, les abords de l'Atelier Cézanne et le grand parc boisé du Centre Culturel de la Baume-les Aix sont investis par une douzaine de sculptures monumentales d'Amado. A quoi s'ajoute l'exposition de pièces de dimension plus réduite préparée dans la galerie de la rue du Puits Neuf.

Le premier atelier de Jean Amado, Cours d'Orbitelle en
Le premier atelier de Jean Amado, Cours d'Orbitelle en 1949.  Sur cette photographie publiée dans le catalogue "10 céramistes aixois autour des années 50" on reconnait Carlos Fernandez, Jean Amado et son épouse Jo.


Insérer le travail de Jean Amado dans les pas de Cézanne reste paradoxal. Pour dire vrai, le peintre de la Sainte Victoire ne faisait pas partie de l'imaginaire de ce sculpteur dont les références personnelles ne relevaient pas de l'art des musées. Des points d'ancrage qui relèvent d'un autre registre - par exemple l'art des Dogons, certains sites archéologiques de la Méditerranée comme Petra, ou bien la perception qu'avait Amado en face de lieux comme les Mées, les calanques de Marseille,  la falaise du village de Lauris et la silhouette des Baux de Provence - stimulaient les métamorphoses de sa création. En revanche, situer précisément Amado dans l'histoire récente de sa ville natale, rappeler que ce sculpteur a composé de nombreuses fontaines pour plusieurs places et villes de l'hexagone, accueillir les travaux de Jean Amado dans des jardins ou des parcs correspond aux visées profondes de son oeuvre.

fontain_cardeur-sculpture_jean-amado.jpg
La fontaine des Cardeurs, Aix en Provence.


Un dépliant de huit pages recense les oeuvres de Jean Amado présentes sur le territoire d'Aix. On rappellera que plusieurs pièces sont implantées dans la proximité immédiate. A côté de pièces de grand prestige - la Fontaine de la Place des Cardeurs et celle qui se trouve près de la nouvelle synagogue en Zone Sextius-Mirabeau, "Le Sarconaute" et "Le Pousseur" installés derrière l'amphithéatre de la Verrière dans la Cité du Livre - on aperçoit la trame d'un second itinéraire dans la ville pour que le promeneur et le touriste puissent appréhender des sites et des pièces moins connus : le décor polychrome du restaurant Malta de la Place des Tanneurs, le bas-relief du hall de l'Ecole Grassi, le mural de l'ancien Relais du Soleil sur la route de Celony, la fontaine de l'immeuble La Reynarde en contrebas de l'avenue Calendal, le fronton en acier corten qu'on apercevait sur le porche du Lycée Vauvenargues ainsi que le point de fraîcheur de la sculpture qui ponctue le jardin intérieur de la librairie Vents du Sud.

Le texte du catalogue rappellera que Jean Amado entretint une relation relativement heureuse avec sa ville. On identifiera mieux la maison où il vécut jusqu'en 1953, la grande bastide arborée du Cours d'Orbitelle où vivaient ses parents. Deux personnes liées à l'histoire de l'art d'Aix-en-Provence ont grandement contribué aux débuts de sa carrière. En tout premier lieu, Emilie Decanis (1881-1955) qui lui apprit l'art de la céramique au coeur d'un groupe d'artistes où l'on retrouve des personnages comme René Ben Lisa, Carlos Fernandez, Georges Jouve, Philippe et Frédéric Sourdive, Daniel Beaudou, Léonie et Jean Buffile. Dans un second temps, on évoquera le rôle crucial de Fernand Pouillon (1912-1986) qui vivait à Aix dans le milieu des  années 50 et qui offrit à Jean et Jo Amado la possibilité de travailler sur les grandes échelles de ses projets architecturaux, sur le Vieux Port de Marseille ainsi que dans les grands immeubles qu'il construisait en Algérie.

La céramiste Emile Decanis (1881-1954) qui facilita les apprentissages de Jean Amado. Photographie extraite de
La céramiste Emile Decanis (1881-1954) qui facilita les apprentissages de Jean Amado. Photographie extraite de "10 céramistes aixois autour des années 50".

A quoi s'ajoutent les nombreuses commandes publiques ou privées déja citées ainsi que la grande exposition organisée dans le jardin du Pavillon de Vendôme en 1973. Assez vite, trois années après sa première exposition parisienne de 1970 dans la Galerie Jeanne Bucher, obtenue grâce à l'appui de Jean Dubuffet, la Ville d'Aix avec son conseiller municipal chargé de la Culture Pierre Gay qui s'associa au projet du Pavillon de Vendôme, ou bien le Relais Culturel de Charles Nugue, ont mesuré l'importance et l'acuité de la présence de Jean Amado dans la cité de ses origines. Dans le groupe de ses proches amis aixois, on ne manquera pas de se souvenir de la présence de Georges Duby qui écrivit plusieurs textes à son propos.



sculpture_jean_amado.jpg
Sculpture de Jean Amado "Le doute et la pierre" 200 x 335 x 122 cm

CALENDRIER des expositions et liste des sculptures présentées.

Galerie Alain Paire, exposition du 5 juin au 2 août : Bronzes, dessins et petites sculptures. Vernissage le jeudi 5 juin, à partir de 18 h.

Dans le Parc du JAS DE BOUFFAN, du 7 juin au 31 août. Vernissage le samedi 7 juin, à 12 h.

"Le doute et la pierre" (1984) ciment de basalte ocre rouge (dimensions 200cm x 335 x122/129 éléments/2500 k).

"Passage" (1992) ciment de basalte gris ocre rouge (171 x 280 x 73/95 éléments/2000 k).

"Degrés vertigineux" (1991) ciment de basalte gris ocre rouge (180 x 280 x 80/104 éléments/2300 k).


Dans le jardin de l'ATELIER CEZANNE, du 7 juin au 31 août. Vernissage le samedi 7 juin, à 11 heures.

"Bogue" (1980) ciment de basalte ocre rouge (118 x 195 x85 /56 éléments /1200 k).

"Le gardien" (1971) ciment de basalte gris + acier (80 x 220 x 53/21 éléments/440 k).

"Manège" (1993) ciment de basalte gris ocre rouge (100 x 157 x 63/33 éléments/500 k).

"La mama" (1972) ciment de basalte cuit (73 x 200 x 117/22 éléments/450 k).

"Vaugeisha" (1971) ciment de basalte ocre rouge socle sculpté (74 x 72 x 45/10 éléments/114 k).

"Château d’ocre" (1979) ciment de basalte ciré ocre (43 x 70 x 42/19 éléments/autour de 100 k).


Dans le parc du Centre Culturel de LA BAUME les Aix, 1770 chemin de la Blaque, du 28 mai au 30 août. Tél. 04.42.16.10.30 . Le mercredi 28, à 19 h 30, conférence d'A.Paire à la Baume à propos de "Jean Amado, sculpteur"

"Le giron minéral" (1992) ciment de basalte gris ocre rouge (140 x 295 x58/61 éléments/1200 k).

"A la limite" (1989) ciment de basalte ocre rouge (100 x 230 x 210).

"Embarquement immédiat" (1990) ciment de basalte gris et éléments plomb (55 x 85 x 37/10 éléments/104 k).

Dépliant de l'exposition Jean Amado, Parcours d'art// Aix-en-Provence du 28 mai au dimanche 31 Août 2008

pdf Telecharger ici le dépliant de l'exposition 942.41 Kb

amado_catalogue_expo_2008_front3.jpg

catalogue_expo_2008_interieurx570.jpg

Mon Compte

Mot de passe oublié ? / Identifiant oublié ?