Choses lues, choses vues
Radio-Zibeline, chronique hebdomadaire PDF Envoyer
Choses lues, choses vues
Dimanche, 19 Avril 2015 20:45

Logo.zibeline

 

En novembre 2013, au terme d'un premier enregistrement qu'on retrouve sur ce lien, Marc Voiry, le responsable de Web-Radio Zibeline, m'a demandé d'imaginer une chronique hebdomadaire.


Durée de l'émission, six à sept minutes.Axée sur la culture en proche région - arts plastiques, histoire et littérature - la chronique tisse des liens entre passé et présent. Le jingle diffusé en début d'émission est extrait d'I've Got That Tune, musique composée par le groupe marseillaisChinese Man.

enregistrement, Marc Voiry, radio zibeline

13 février 2014, terrasse des Danaïdes, enregistrement en compagnie de Marc Voiry (photographie Philippe Rouzaud).

En podcast, on peut réécouter les chroniques :

71. mardi 21 avril, sur ce lien : "Un Dictionnaire pour René Char".

70. mardi 14 avril, sur ce lien, "L'Atelier de Liliane Giraudon". Le jeudi 16 avril, diffusion sur ce lien d'un entretien avec Jean-Marie Gleize, "Sortir du manège poétique".

69. mardi 7 avril, sur ce lien : "Rue des Flots bleus, American Gallery". Le 8 avril diffusion sur ce lien d'un entretien avec Frédéric Valabrègue à propos de son dernier récit édité chez POL, Le Grant'Autre.

68. mardi 31 mars, sur ce lien : "Serge Assier en rétrospective".

67.mardi 24 mars, sur ce lien : "Des témoins pour le camp des Milles".

66. mardi 17 mars, sur ce lien, "Montagnes et fleuves, cartes d'autrefois".

65. mardi 10 mars,sur ce lien, "Henry de Groux".

64. mardi 3 mars, sur ce lien : "Huit Cézanne. Vol au Pavillon de Vendôme".

63. mardi 23 février, sur ce lien : "Jean-Jacques Viton, çà recommence".

62. mardi 16 février, sur ce lien :"122 rue Sainte, la galerie Bea-Ba".

61. mardi 9 février, sur ce lien : "New-York accueille Hortense Cézanne". Le 13 février, diffusion d'un entretien avec l'historien Patrick Boucheron, à propos de Conjurer la peur/la fresque d'Ambrogio Lorenzetti à Sienne, sur ce lien.

60. mardi 2 février, sur ce lien: "Pajak, la passion du dessin", en écho avec un entretien réalisé en mars 2014, sur cet autre lien.

59. mardi 27 janvier, sur ce lien : "Antoine de Baecque traverse les Alpes". Le 28 janvier 2015, enregistrement d'un entretien avec De Baecque sur cet autre lien.

58. mardi 20 janvier, sur ce lien : "Pierrette et Jean, la force des Vents du Sud".

57. mardi 13 janvier, sur ce lien : "Mativi, c'est fini".

54, mardi 6 janvier, sur ce lien : "Aix, cité romaine".

53, mardi 30 décembre, sur ce lien : "Décapage pour Pierre Michon".

52. mardi 23 décembre, sur ce lien : Odette Abadie, résistante".

51. mardi 16 décembre, sur ce lien : "Liliane Giraudon chez POL".

50. mardi 9 décembre, sur ce lien : "Un film, la lutte des cabanonniers de Port Saint-Louis".

49. mardi 2 décembre, sur ce lien, "La Dogana, une exposition de la Fondation Saint-John Perse". Pendant la même semaine, sur cet autre lien, un entretien avec l'écrivain libanais Elias Khoury.

48. mardi 25 novembre, sur ce lien, "Yanaihara, l'ami japonais de Giacometti".

47. mardi 18 novembre, sur ce lien, "Cinéma et exil au camp des Milles".

46. jeudi 13 novembre, sur ce lien, entretien avec Pap Ndiaye, "je suis un homme noir qui interroge".

45.mardi 11 novembre, sur ce lien : "Françis Pascal, traducteur d'Emilio Lussu".

44. mardi 4 novembre, sur ce lien, "Eric Giraud raconte Black Mountain College". Le même jour, sur cet autre lien, mise en ligne d'un entretien avec Emmanuel Laurentin, producteur de La Fabrique de l'histoire.

43. jeudi 30 octobre, sur ce lien, entretien de vingt minutes avec Kamel Daoud.

42. semaine du 28 octobre, sur ce lien, "Kamel Daoud au Mucem". Le mardi 28 octobre, mise en ligne d'un entretien avec Raymond Depardon, sur cet autre lien.

41. mardi 21 octobre, sur ce lien, "L'Atinoir traduit la vie de Tina Modotti".

40. mardi 14 octobre, sur ce lien, "Le jas de Bouffan du Docteur Corsy".

39. mardi 7 octobre, sur ce lien,"Le sauvetage du Couvent de Pourrières".

38. mardi 30 septembre,sur ce lien, "Jean-Christophe Bailly au CIPM". En complément, sur cet autre lien, un entretien de trente minutes avec Jean-Christophe Bailly.

37. mardi 23 septembre, sur ce lien : "Aix, le monument Joseph Sec".

36. mardi 16 septembre, sur ce lien : "Au Mucem, les films du Soleil".

35. mardi 9 septembre 2014, sur ce lien : "La Pietà de Pourrières".

34. mardi 15 juillet, sur ce lien : "Aix / Musée Granet : la collection Pearlman".

33. mardi 8 juillet, sur ce lien : "René Char, au Mucem".

32. mardi 30 juin, sur ce lien : "Kamel Khélif, un film sur Conrad, des projets".

31. mardi 23 juin, sur ce lien : "Marie Morel et le Festival d'Art singulier , la censure d'Aubagne".

30. mardi 16 juin,sur ce lien : "Aix-Cours Mirabeau, galerie d'art du Cg 13,fermeture annoncée".

29. mardi 9 juin,sur ce lien : "Gaston Berger, le père de Maurice Béjart".

28. mardi 2 juin, sur ce lien : "Tzvetan Todorov au Mucem".

27. mardi 27 mai,sur ce lien : "Cyrille Rougier, le ferronnier ami de Cézanne".

26. mardi 20mai,sur ce lien : "Sylvain Gérard : la nuit sera noire et blanche".

25.mardi 13 mai,sur ce lien:"Sanjay Subrahmanyam, pionnier de l'histoire globale".

24. Mardi 6 mai,sur ce lien : "Cédric Fabre, une anthologie du polar marseillais"

23. Mardi 29 avril,sur ce lien : "Jacqueline Picasso, la femme au miroir".



22. Mardi 22 avril,sur ce lien : "Mathieu Pernot,pendant la guerre, un camp d'internement de tziganes".



21. Mardi 15 avril, sur ce lien : "Gilberto Bosques, un autre Varian Fry".

20. Mardi 8 avril,sur ce lien : "Chas-Laborde, dessinateur de l'entre-deux guerres".



19. Mardi 1 avril,sur ce lien : "Ralf Marsault, un ethnographe photographie les Punks de Berlin".

 

18. Mardi 25 mars, sur ce lien : "Frédéric Pajak au J4, samedi 29 mars".

 

 

 

17. Mardi 18 mars, sur ce lien : "La Comtesse Pastré, mécène des musiciens"

 

 


16. Mardi 11 mars,sur ce lien : "Carlo Ginzburg, une conférence au Mucem".


 

15. Mardi 4 mars , sur ce lien : "Madame Pascal : Monticelli annonce Pollock".

 

14. Mardi 25 février, sur ce lien : "Marseille, septembre 1940 : Hannah Arendt et Walter Benjamin, les derniers jours d'une amitié".

13. Mardi 18 février, sur ce lien : "Brice Mathieussent se souvient des Beach Boys".

12. Mardi 11 février,sur ce lien : "Philippe Jaccottet, le poète-traducteur, un volume de La Pléiade".

11. Mardi 4 février,sur ce lien : "Antonin Artaud à Marseille : La Criée du pharmacien Léon Franc et les Cahiers du Sud".



10. Mardi 28 janvier, sur ce lien : "Pierre Puget au musée Longchamp, mélancolique empereur des forçats"

Lire la suite...
 
1967-1968 : Pierre Michon et l'Atelier Théâtral Riomois PDF Envoyer
Choses lues, choses vues
Vendredi, 17 Avril 2015 09:01
Michon_01
Marcel Col, Pierre Michon et Bernard Maume, En attendant Godot, novembre 1969.

Avant d'évoquer Pierre Michon et quelques-unes des silhouettes d'une troupe de théâtre amateur qui vaquait entre Riom et Clermont-Ferrand, je raconterai comment les choses du théâtre et de la culture pouvaient se vivre, quelques trimestres avant mai 1968, dans cette province auvergnate du Massif central. Riom, dans le Puy-de-Dôme, comptait 15.000 habitants : la cité judiciaire entretenait son titre de "belle endormie", les pierres de Volvic des vieux quartiers n'étaient pas clémentes, les hivers étaient rigoureux, l'enseignement livré au lycée Michel de L'Hospital était rarement novateur. Notre professeur de "rhétorique" s'appelait Jean Vialatte. Nous aimions sa personnalité et ses réparties : cet enseignant quelquefois revêche nous parlait de Voltaire, de Paul-Louis Courier et de Vigny, nous récitions sans bien comprendre Racine, Philemon et Baucis,et puis des vers grecs.

Chaque fin d'année scolaire, rue Hellénie, l'unique spectacle que nous venions voir, c'était une maigrichonne distribution des prix qui se déroulait au Ciné-Théâtre du Rexy. Dans le centre ville, rue Delille, il y avait peu de places assises au cinéma Lux :il s'y programmait des peplums, Lino Ventura et Angélique, marquise des anges. Cependant, tous les mois, se produisait une sorte de brèche : un Ciné-Club merveilleusement volontariste donnait à voir Jacques Tati, Luis Bunuel et les néo-réalistes italiens. Rue de l'Horloge, en amont de l'église du Marthuret, il y avait quoi qu'il arrive, la Maison de la presseFlorent,une poignée de nouveautés du côté des livres de poche. Dans la proximité du quotidien La Montagne et de Miroir-Sprint, j'achetais des romans de Dostoïevski et mes tout premiers livres de la collection Poche / Poésie : Eluard, Lorca et puis soudainement, Fureur et mystère.

Lire la suite...
 
Une exposition de dessins de Goya à Londres PDF Envoyer
Choses lues, choses vues
Mardi, 14 Avril 2015 15:55

Goya_Regozijo-Mirth

Regozijo (Hilarité). Pinceau, encres noire et grise avec traces de craie rouge, 23,7 x 14,8 cm. New York, The Hispanic Society of America


À Londres, à la Courtault Gallery, se tient en ce moment et jusqu’au 25 mai prochain, une exposition de dessins et de gravures de Goya, Goya. The Witches and Old Women Album, placée sous la direction de Juliet Wilson-Bareau, "independent scholar" (dont on connaît en France les importants travaux sur Manet et sur le peintre espagnol ; c’est elle qui assura, en 1998, au musée d’Orsay, le commissariat de l’exposition Manet Monet La gare Saint-Lazare) et Stephanie Buck, conservatrice des dessins au Courtault Institute of Art.

 

The Witches and Old Women Album : de quoi s’agit-il ? De l’un des huit «albums », classés de A à H, regroupant des dessins exécutés par Goya au cours des trente-cinq dernières années de sa vie, entre 1793-1794 et 1828, date de sa mort à Bordeaux. Constitué de vingt-trois feuilles numérotées de format presque constant (plus ou moins 23,4 x 14,5 cm), cet album D, auquel on a donné ce titre étrange et quelque peu inquiétant, fut à un moment désassemblé et les dessins, dispersés, se retrouvent aujourd’hui dans les grands musées du monde (Berlin, Boston, Chicago, Londres, Los Angeles, Madrid, New York, Paris) et dans des collections privées. Les spécialistes datent autour de 1819 les vingt-deux dessins conservés (l’un manque encore, le n°9), qui seraient donc contemporains de la grave maladie que l’artiste traverse alors, dont on ne sait rien, ou du début de l’exécution des fameuses peintures noires dont il « décora » les murs de sa maison proche de Madrid, la Quinta del sordo.

Lire la suite...
 
"Le Bruit du Temps", éditeur-libraire, 66 rue du Cardinal-Lemoine PDF Envoyer
Choses lues, choses vues
Dimanche, 12 Avril 2015 15:45

Bruit_du_temps

 

Pour atteindre à Paris le n° 66 de la rue du Cardinal-Lemoine, il faut en partant de Jussieu gravir doucement une pente qui n'a rien de redoutable. Par la suite, si l'envie nous prend, on pourra se rapprocher de la place de l'Estrapade ou bien de la Bibliothèque Jacques Doucet. Juste en face des vitrines de la librairie du Bruit du Temps au n° 71, une plaque signale que Valéry Larbaud vécut dans ces parages, de 1919 à 1937 : c'était également l'adresse où il fut donné à James Joyce d'achever le manuscrit d'Ulysse. Dans pareil environnement, les amateurs de littérature ne sont pas frustrés. Beaucoup plus haut, au 19 / 21 de la rue des Fossés Saint-Jacques, on trouve la librairie portugaise et brésilienne de Michel Chandeigne. En sens inverse, quand on redescend la rue du Cardinal-Lemoine, un feu rouge et un carrefour plus bas, au n° 53, voici la librairie de livres anciens et d'occasion de Léon Aichelbaum, Les Autodidactes sont aussi le comptoir de vente des éditions Claire Paulhan.


Au n° 66, la librairie fut inaugurée en janvier 2014. Avant d'entrer, on s'attarde volontiers devant deux longues vitrines. On pense invinciblement à un espace comme celui de la librairie de José Corti qui est vraisemblablement l'un des grands modèles d'un éditeur comme Le Bruit du Temps. Sur les étagères, en contre-point des livres, on découvre des documents, des manuscrits et des portraits photographiques, les visages de Peter Handke et de Nicolas de Staël, Gilles Ortlieb, Zbigniew Herbert ou bien Léon Chestov, on aperçoit des livres de Gérard Macé ou bien le coffret qui réunit les Notes de Kamo No Chomei.

Une pancarte nous renseigne, la librairie est ouverte du mercredi au samedi, de 11 h à 13 h et de 14 h à 19 h. Le directeur de la maison, Antoine Jaccottet et son assistante Fanny Weiss, ou bien encore pendant la journée du samedi Amaury Nauroy, reçoivent les visiteurs désireux de se procurer des livres. En complément on trouve des livres de quelques autres maisons d'éditions : Interférences dont les responsables sont Alain et Sophie Benech, la traductrice d'Isaac Babel ou bien La Dogana animée par le proche cousin d'Antoine Jaccottet, Florian Rodari.
Lire la suite...
 
L’exposition "Les Bas-fonds du baroque" au Petit Palais – musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris PDF Envoyer
Choses lues, choses vues
Samedi, 11 Avril 2015 14:51

Encor_Valentin

Valentin de Boulogne,Le Concert au bas-relief, vers 1620-1625, huile sur toile, 173 x 214 cm, Paris, musée du Louvre.

Du 13 février au 15 avril 1974 fut présentée à Paris, au Grand Palais, l’exposition Valentin et les Caravagesques français, qui avait été précédemment présentée à Rome, à la Villa Médicis, du 15 novembre 1973 au 20 janvier 1974. Les commissaires en étaient Jean-Pierre Cuzin et Arnauld Brejon de Lavergnée, pensionnaires de la Villa. Même si elle connut une fréquentation réduite (environ 32 000 visiteurs), très inférieure à celle des grandes "rétrospectives" d’aujourd’hui, l’exposition connut un vrai succès d’estime et son catalogue, préfacé par Jacques Thuillier, demeure un ouvrage fondamental sur le sujet. Pour ma part, je me souviens bien de l’élégance de l’accrochage, d’où procédait une atmosphère de mystère et de poésie, soulignée par une discrète musique de luth, – une atmosphère au fond assez étrangère, sinon à la violence, du moins à la tension souvent exacerbée des tableaux de Caravage. C’était aussi la révélation non pas d’un épigone ou d’un suiveur besogneux, mais d’un grand peintre, Valentin de Boulogne, dont les œuvres n’étaient alors guère mises en valeur dans les musées.

 

Aujourd’hui, quarante ans plus tard donc, c’est le même cheminement qui conduit à Paris, au Petit Palais, l’exposition Les Bas-fonds du baroque. La Rome du vice et de la misère d’abord présentée à la Villa Médicis (du 7 octobre 2014 au 18 janvier 2015). Mais cette fois il ne s’agit plus de révéler au public un groupe de peintres – et notamment l’un d’eux – qui, depuis lors, ont été remis à l’honneur et sérieusement étudiés : le propos est d’évoquer le milieu très particulier où ils semblent s’être complus. Aussi l’approche est-elle, d’une part, plus historique et sociologique, dans la mesure où il s’agit de montrer et de faire comprendre ce qui s’apparente à un phénomène de groupe ; d’autre part, plus large parce qu’internationale, avec des œuvres de peintres hollandais (Honthorst, Van Laer, Baburen) et flamands (Rombouts, Miel), à côté de celles d’artistes français (Vouet, Tournier, Valentin… ) et italiens (Manfredi, Caroselli), et de l’Espagnol Ribera.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 33

Gazette

Radio-Zibeline, chronique hebdomadaire

Choses lues, choses vues | Dimanche, 19 Avril 2015

News image

  En novembre 2013, au terme d'un premier enregistrement qu'on retrouve sur ce lien, Marc Voiry, le responsable de Web-Radio Zibeline, m'a demandé d'imaginer une chronique hebdomadaire. Durée de...

Lire plus

1967-1968 : Pierre Michon et l'Atelier Théâtral Riomois

Choses lues, choses vues | Vendredi, 17 Avril 2015

News image

Marcel Col, Pierre Michon et Bernard Maume, En attendant Godot, novembre 1969. Avant d'évoquer Pierre Michon et quelques-unes des silhouettes d'une troupe de théâtre amateur qui vaquait entre Riom et...

Lire plus

"Le Bruit du Temps", éditeur-libraire, 66 rue du Cardinal-Lemoine

Choses lues, choses vues | Dimanche, 12 Avril 2015

News image

  Pour atteindre à Paris le n° 66 de la rue du Cardinal-Lemoine, il faut en partant de Jussieu gravir doucement une pente qui n'a rien de redoutable. Par...

Lire plus

L’exposition "Les Bas-fonds du baroque" au Petit Palais – musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

Choses lues, choses vues | Samedi, 11 Avril 2015

News image

Valentin de Boulogne,Le Concert au bas-relief, vers 1620-1625, huile sur toile, 173 x 214 cm, Paris, musée du Louvre. Du 13 février au 15 avril 1974 fut présentée à...

Lire plus

Zbigniew Herbert : "Nature morte avec bride et mors"

Choses lues, choses vues | Lundi, 6 Avril 2015

News image

Un livre étrange, dira-t-on, qui n'entre dans aucun genre, - mêlant des notes de voyage, mais sans continuité, des articles d'histoire de l'art, mais sans prétention "scientifique", et de...

Lire plus

Antonin Artaud, Walter Benjamin, André Breton, Germain Nouveau, Simone Weil, La Pietà de Pourrières, des films de huit minutes sur la chaîne Mativi-Marseille

Choses lues, choses vues | Vendredi, 13 Mars 2015

News image

  Une image de Germain Nouveau, poète et mendiant, 1851-1920. Six chroniques de sept ou huit minutes, réalisées avec François Mouren-Provensal, des films diffusés sur la chaîne Mativi-Marseille à propos du...

Lire plus

Pierrette Lazerges et Jean Simon, les libraires de Vents du Sud

Choses lues, choses vues | Samedi, 14 Février 2015

News image

Jean Simon en compagnie de Pierrette Lazerges à qui Bruno Etienne vient de remettre la croix de la Légion d'Honneur. On trouvera sur ce lien, une chronique Radio-Zibeline à...

Lire plus

Au Metropolitan Museum de New York, Hortense Fiquet, le modèle préféré de Cézanne

Paul Cézanne | Dimanche, 8 Février 2015

News image

Madame Cézanne aux hortensias, 1885, crayon et aquarelle, 30,5 x 46 cm, collection privée. Paul Cézanne rencontra Hortense Fiquet à Paris, au début de l'année 1869. La jeune femme...

Lire plus

Simone Weil à Marseille. 8, rue des Catalans : "L'écart et la présence".

Choses lues, choses vues | Jeudi, 5 Février 2015

News image

On trouve sur la chaine Mativi-Marseille, un petit film de sept minutes, sur ce lien,  à propos de Simone Weil à Marseille. Simone Weil et ses parents décidèrent de...

Lire plus

L'exposition Les Cahiers dessinés à la Halle Saint Pierre à Paris

Choses lues, choses vues | Jeudi, 5 Février 2015

News image

Frédéric Pajak, sans titre, encre de Chine sur papier, 29, 7 x 21 cm. 2014. Au pied des grands escaliers qui conduisent au Sacré-Cœur, la Halle Saint-Pierre, qui fut...

Lire plus

Oeuvres de Lucy Vines à la galerie Thessa Hérold, Paris

Choses lues, choses vues | Mercredi, 21 Janvier 2015

News image

Lucy Vines, Sans titre, crayon Conté sur papier noir, 23,3 x 28,6 cm.   Les expositions de Lucy Vines sont rares : la première s’est tenue à l’Institut Morat, à Fribourg-en-Brisgau,...

Lire plus

Chroniques et livres d'Alain Madeleine-Perdrillat

Choses lues, choses vues | Mardi, 6 Janvier 2015

News image

Depuis juillet 2010 - un texte pour une exposition de Vincent Bioulès à Paris - Alain Madeleine-Perdrillat a confié au site de la galerie, 34 articles à propos de...

Lire plus

Aix, cité romaine : "la ville invisible" dévoile ses mosaïques

Choses lues, choses vues | Lundi, 5 Janvier 2015

News image

Orphée musicien, découvert en 1843, Enclos Milhaud, coll du musée Granet (photo Serge Mercier). Sur ce lien, à propos de cette exposition, une chronique Radio-Zibeline. Avec ses sculptures, ses...

Lire plus

Vincent Bebert, le motif et l'émotion

Choses lues, choses vues | Dimanche, 4 Janvier 2015

News image

Bouleau, 2012, encre sur papier, 61 x 46 cm. Vincent Bebert, Peindre à Benediktbeuern, exposition du 7 février au 14 mars 2015. Galerie Prodromus 46, rue Saint-Sébastien 75011 Paris. Ouvert du...

Lire plus

Antoine de Baecque chez Radio Zibeline et à L'Odeur du temps

Choses lues, choses vues | Dimanche, 4 Janvier 2015

News image

L'historien et critique de cinéma Antoine de Baecque était présent à Marseille, mercredi 28 janvier 2015 pour un débat à la librairie L'Odeur du temps, dans le cadre des invitations...

Lire plus