galerie-alain-paire.com

Une galerie d’art d’anthologie à Aix

Naguère, les passants pouvaient tomber sur une belle galerie d’art en sillonnant les rues d’Aix-en-Provence. L’auteur et grand amateur d’art Alain Paire y accueillait les curieux et les amateurs d’art avec plaisir au 30, rue du Puits Neuf. Hélas, la galerie n’est plus depuis 2013. La clef a été mise sous la porte.

Souvenir d’un carrefour artistique

C’est en 1994 qu’Alain Paire a inauguré sa librairie-galerie située à Aix-en-Provence. En tant qu’écrivain, chroniqueur et critique d’art, il jouissait d’une certaine notoriété dans ce petit monde très fermé. Durant ses années d’activités, la galerie Alain Paire a hébergé près de 135 expositions. Le gérant des lieux a ainsi permis à plusieurs artistes de révéler leurs œuvres au public. Ainsi peintures, sculptures, photographies, poésies et même bandes dessinées se sont succédé entre les quatre murs de ce haut lieu culturel.

La plupart des exposants venaient souvent du Sud de la France. Parfois, ce sont tout bonnement des artistes contemporains qui trouvent leur inspiration dans l’univers aixois. Parmi ceux qui se sont trouvés exposés sur place, on citera des personnages talentueux comme Max Ernst, Jean-François Coadou, André Masson, Pierre Tal-Coat, Jean Amado, Bram Van Velde, Willy Ronis, Vincent Bioulès, Alain Fleischer, Claude Garache, Anne-Marie Jaccottet, Frédéric Pajak, Denis Brihat, Ernest Pignon-Ernest, Louis Pons, François de Asis, Jean-Pierre Blanche, Don Jacques Ciccolini, Jean-Jacques Ceccarelli, Marie Ducaté, Gérard Douillet et Pierre Alechinsky.

Difficile hélas pour une galerie de fonctionner, de nos jours, en l’absence d’un public éclairé et désireux d’investir. Le marché de l’art semble avoir tendance à se centraliser de plus en plus autour des capitales. De même, les subventions ne sont souvent pas aux rendez-vous pour ces lieux à la vocation mixte qui œuvrent, sur leurs propres deniers, à la fois comme découvreurs, promoteurs mais aussi comme lieu d’échanges et de rencontres. On peut déplorer avec son créateur l’indifférence des autorités régionales face à la situation. Il est certain que ce type de structures de petite taille dureraient plus longtemps avec l’appui de réelle volonté culturelle et politique. Après 19 ans d’existence, la galerie de la rue de Puits neuf a donc tiré sa révérence après une belle aventure. Que ce site demeure pour rendre tribut à l’art, à ses musées et à ses galeries en pays Aixois.

Retour en haut